Lipo-aspiration

Lipo-aspiration

Lipo-aspiration-Tunisie

La lipo-aspiration permet de supprimer radicalement et définitivement les surcharges de graisse localisée en l’aspirant à l’aide de canules introduites à partir de discrètes petites incisions, car le plus souvent cachées dans un pli naturel.
Ces surcharges graisseuses localisées ne disparaissent pas, en règle générale, malgré un régime alimentaire ou
l’exercice physique.
En pratique, la lipo-aspiration peut s’appliquer à un grand nombre de régions du corps : « la culotte de cheval » bien sûr, mais aussi les hanches, l’abdomen, les cuisses, les genoux, les mollets, les chevilles, les bras. Les améliorations techniques ont aussi permis d’étendre son action au niveau du visage et du cou (double menton, ovale du visage).

La lipo-aspiration peut être réalisée, selon les cas et l’importance des zones à traiter, soit sous anesthésie locale, soit sous anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrés par voie intraveineuse (anesthésie « vigile »), soit sous anesthésie générale, éventuellement sous anesthésie loco-régionale (péridurale rachi-anesthésie).
La durée de l’hospitalisation est fonction de la qualité de la graisse extraite. Elle peut être courte, de l’ordre de quelques heures pour de petites lipo-aspirations (lorsqu’on a eu recours à une anesthésie locale). Elle sera de un ou deux jours en cas de lipo-aspiration plus importante (réalisée sous anesthésie générale).
La quantité de graisse extraite devra bien sûr être adaptée à la qualité de la peau sus-jacente qui constitue l’un des facteurs déterminants pour la qualité du résultat.
Un panty compressif est placé à la fin de l’intervention et sera gardé pendant 4 semaines. La durée de l’intervention est fonction de la qualité de graisse à extraire et du nombre de localisations à traiter. Elle peut varier de 20 minutes à trois heures (en moyenne 1 à 2 heures).
Dans les suites opératoires, des ecchymoses (bleus) et un oedème (gonflement) apparaissent au niveau des régions traitées.
Les douleurs sont variables, mais elles sont en règle générale peu importantes, grâce à l’utilisation de canules très fines.
C’est seulement au bout de trois semaines, et après la résorption de cet oedème, que le résultat commencera à apparaître.

Le résultat définitif est généralement appréciable à trois mois.