Lipofilling

Lipofilling

Lipofilling-Tunisie

Le principe est de réaliser une véritable auto-greffe de cellules graisseuses par réinjection de la graisse prélevée sur le patient lui-même.
La lipostructure peut s’appliquer à un grand nombre de dépressions (creux) naturelles ou post-traumatiques.
On peut résumer les objectifs et les indications de ce type d’intervention de la manière suivante :
Les indications d’ordre esthétique :
– Le comblement et l’atténuation de certaines rides, notamment au niveau du visage.
– La restauration de « la plénitude » d’un visage amaigri ou lors des premiers stades du vieillissement facial.
– La restauration des volumes et des formes du visage : il peut s’agir notamment de la restauration d’un visage
émacié par le vieillissement.
– Un complément associé à certains liftings cervico-faciaux pour améliorer l’harmonie du visage.
– Secondairement, après un premier lifting, pour améliorer le galbe du tiers moyen de la face sans avoir recours à un nouveau lifting.
Les indications en chirurgie réparatrice et reconstructrice:
– Le comblement d’une dépression tissulaire à la suite d’un traumatisme.
– La correction d’irrégularités secondaires à une lipoaspiration mal conduite.
– La correction des fontes graisseuses après trithérapie.

La lipostructure est habituellement réalisée sous anesthésie locale approfondie par des tranquillisants administrée par voie intraveineuse (anesthésie « vigile »). On peut aussi avoir recours à une anesthésie locale simple, voire à une anesthésie générale.
Cette chirurgie est pratiquement toujours réalisée en ambulatoire, l’entrée et la sortie se faisant le même jour.
L’intervention commence par un repérage précis des zones de prélèvement de la graisse ainsi que des sites de
réinjection.
Le prélèvement du tissu graisseux est effectué de façon atraumatique par une micro-incision cachée dans les plis
naturels, à l’aide d’une très fine canule d’aspiration.
On aura choisi une région discrète où il existe une réserve, voire un excès de tissu graisseux.
On procède ensuite à une centrifugation de quelques minutes, de manière à séparer les cellules graisseuses intactes, qui seront greffées, des éléments qui ne sont pas greffables.
La réinjection du tissu graisseux se fait à partir d’incisions de 1 mm à l’aide de micro-canules. On procède ainsi à l’injection de micro-particules de graisse dans différents plans et selon des directions multiples et divergentes, afin d’augmenter la surface de contact entre les cellules implantées et les tissus receveurs, ce qui assurera la survie des cellules adipeuses greffées.
Dans les suites opératoires, les douleurs sont en règle générale peu importantes.
Un gonflement des tissus (oedème) apparaît pendant les 48 heures suivant l’intervention et mettra en général cinq à 15 jours à être totalement résorbé.
Le résultat est apprécié dans un délai de trois à six mois après l’intervention.

Il est le plus souvent satisfaisant, chaque fois que l’indication et la technique ont été correctes : les dépressions sont en règle générale comblées et les volumes restaurés.